Acupuncture & Moxibustion 18-1

 17 ans déjà de pérégrinations ! Et Chronos fit une halte à Shanghai, dans le district de Pudong

  

En 2014 fut créée la revue chinoise « Chinese Medicine and Culture », gérée par l’Université de Médecine Traditionnelle Chinoise de Shanghai (SHUTCM). Elle a pour vocation de présenter la médecine chinoise sous le regard ethnologique mais aussi anthropologique de la santé. Fondée en 1956, le SHUTCM est l'un des quatre premiers collèges de médecine traditionnelle chinoise de Chine. Son campus, d'une superficie de 35 hectares, est situé dans la section de la recherche et de l'éducation du parc de haute technologie de Zhangjiang, dans la nouvelle zone de Pudong, immense district futuriste visant à faire de Shanghai une ville innovante. Innovante et on veut bien le croire quand observe la photo de Shanghai en 2001 et du même point de prise de vue, celle prise en 2018. Dix-sept ans les séparent et la tour de télévision Perle de l'Orient[1], qui se caractérise par ses sphères roses, tout comme la tour Jinmao[2]  bien visible en 2001 ne sont plus que des petits gratte-ciels comparés notamment à la tour Shanghai[3], haute de 632 m et achevée en 2015 et le Shanghai World Financial Center[4].

  

A Shanghai, et tout particulièrement au SHUTCM, l’Association Scientifique des Médecins Acupuncteurs de France-Ecole Française d’Acupuncture (ASMAF-EFA) a organisé l’année dernière un stage. Vous en avez lu le reportage dans le précédent numéro [[1]].

L’ASMAF-EFA gère avec le Groupe d’étude et de recherches en acupuncture (GERA) la revue « acupuncture & Moxibustion ». Le premier numéro d’Acupuncture & Moxibustion, revue de référence des médecins acupuncteurs francophones, issue de la fusion en janvier 2002 de « Méridiens » et de la « Revue Française de Médecine Traditionnelle Chinoise » est parue en juin 2002[5].

Nous fêtons donc en 2019, avec le même écart temporel qui sépare ces deux photos nos 17 ans d’existence mais aussi un accord de coopération avec la revue « Chinese Medicine and Culture » qui vient d’être signé à la suite de ces stages dirigés par Florence Phan-Choffrut. L’objectif est de promouvoir les échanges sino-français et surtout d’échanger des articles parus dans l’une ou l’autre revue.

Vous lirez d’ailleurs dans ce numéro la présentation de leur revue par son comité éditorial, avec quelques photos où vous reconnaitrez aisément Jean-Claude Dubois, le premier directeur d’Acupuncture & Moxibustion en collaboration avec Christine-Recours-Nguyen. Découvrez aussi le premier article d’Anita Bui déjà paru en anglais dans Chinese Medicine and Culture et consacré à la médecine traditionnelle vietnamienne qui revient justement sur l’héritage que nous devons au Dr Nguyen Van Nghi[6].

Dix-sept ans et le temps qui passe ! Chronos, dieu primordial de la mythologie grecque personnifiant le Temps, surtout connu pour être représenté sous les traits d'un vieil homme sage avec une longue barbe grise apporte aussi au temps la notion qui rend compte du changement et du mouvement dans le monde. On pourrait de ce fait lui adjoindre la notion de la longévité, ou comment traverser les ans en préservant sa santé, peut-être avec l’aide de la médecine chinoise ? c’est aussi un grand thème abordé dans ce numéro : l’art de vieillir de Henning Strom, en suivant les principes du Daodejing ou comment prolonger la longévité par l’acupuncture et ses techniques associées selon les données issues de la médecine fondée sur les preuves ou sur l’acupuncture expérimentale ? Mais aussi on pourra comprendre comment aider ces femmes en désir de grossesse dont l’horloge biologique tourne irrémédiablement par une pratique de Médecine Chinoise Antique proposée par Chantal Diezi Ludi, Fabienne Taugwalder et Alain Mestrallet.

La maladie de Parkinson survient souvent chez les personnes âgées. On verra dans les brèves qu’une méta-analyse suggère un effet protecteur de l'acupuncture sur un modèle de rongeurs atteints de la maladie de Parkinson.

Enfin, même si cette étude n’a pas de rapport précis avec le thème de la longévité, découvrez aussi la paralysie faciale a frigore décrite par Robert Hawawini dont une méta-analyse objective le bien-fondé de son efficacité, à voir dans les brèves aussi. Enfin ne manquez pas non plus les deux synthèses de Claude Pernice et Florence Phan-Choffrut sur kulun (60V) et zhubin (9Rn) : données factuelles et questionnements, sans oublier l’intérêt du qimen (14F) chez les femmes enceintes pour diagnostiquer une dystocie cervicale.

 Dr Jean-Marc Stéphan

Notes

 [1]. La tour de télévision et de radio Perle d'Orient est une tour de télévision au bord de la rivière Huangpu, en face de la célèbre promenade du Bund, où s'alignent des immeubles de l'époque coloniale. La construction, d'une hauteur de 468 m, a commencé en 1991 et la tour a été achevée en 1994. Il s'agissait de la plus haute structure de Chine de 1994 à 2007, date à laquelle elle a été dépassée par le Shanghai World Financial Center (Centre mondial des finances de Shanghai)

[2]. La tour Jinmao a été le gratte-ciel le plus haut de Chine depuis son achèvement en 1999 jusqu’en 2007 avec ses 88 étages (93 si on compte les étages dans la flèche) à Lujiazui, Pudong. Elle mesure 420,5 mètres de hauteur et reste l’un des plus hauts bâtiments du monde. Avec la Perle de l’Orient, le Centre mondial des finances de Shanghai et la Tour de Shanghai, elle fait partie de la ligne d'horizon de Lujiazui vue du Bund. En 2007, la tour Jinmao a été dépassée en hauteur par le Centre mondial des finances de Shanghai.

[3]. La tour de Shanghai, un bâtiment de 121 étages situé à côté de ces deux bâtiments, a surpassé à son tour la hauteur de ces deux bâtiments en 2015, créant ainsi le premier trio au monde de supers gratte-ciel adjacents.

[4]. Le Centre mondial des finances de Shanghai est un gratte-ciel situé dans le quartier financier de Lujiazui, le district de Pudong, dans la ville chinoise de Shanghai. À son ouverture en 2008, il était le deuxième plus haut gratte-ciel du monde avec ses 492 mètres et ses 101 étages.

[5]. Le Docteur Didier Fourmont, fondateur de la Revue Méridiens en 1968, en a été le Directeur jusqu'en 1997, date à laquelle lui a succédé le Docteur Jean Claude Dubois. Le Mensuel du Médecin Acupuncteur a été crée en 1973 par Nguyen Van Nghi, avec comme premier rédacteur en chef Albert Gourion. En 1982 le Mensuel du médecin acupuncteur est devenu la Revue Française de Médecine Traditionnelle Chinoise.

[6]. Notons l’étrange raccourci du Temps : le premier numéro d’Acupuncture & Moxibustion de 2002;1(1-2) lui était consacré avec en couverture sa photo.

Référence

[1]. Dian Z, Phan-Choffrut F, Wei Z, Tamendjou Djilo L.  Soins esthétiques ou cosmétologie en MTC (中医美容面面观). Acupuncture & Moxibustion. 2018; 17(2):244-253. 

 

 Voir en ligne : Acupuncture & Moxibustion 18-1

 

 Couverture commentée

17 ans déjà de pérégrinations ! Et Chronos fit une halte à Shanghai, dans le district de Pudong. Jean-Marc Stéphan

 Histoire de la Médecine chinoise

Médecine traditionnelle vietnamienne : entre l’héritage chinois et tradition nationale. Anita Bui

 Cas clinique et synthèse

Prolonger la longévité par l’acupuncture et ses techniques associées ? A propos d’un cas clinique. Jean-Marc Stéphan

 Etudes cliniques

Prise en compte de la dimension transgénérationnelle dans l’accompagnement des couples en quête d’enfant : étude rétrospective sur une pratique de Médecine Chinoise Antique en cabinet. Chantal Diezi Ludi, Fabienne Taugwalder, Alain Mestrallet

La paralysie faciale a frigore : à propos d’une observation d’évolution compliquée. Robert Hawawini

 Brèves d’acupuncture

La moxibustion permet de réduire le poids et le tour de taille chez des femmes en surpoids. Jean-Marc Stéphan

 DIU d’Acupuncture Obstétricale : tableaux d’une exposition

Point mu et sphygmologie : diagnostic chinois en obstétrique : intérêt ? Jean-Marc Stéphan

 Essai

L’art de vieillir avec l’acupuncture en suivant les principes du Daodejing. Henning Strom

 Synthèse

60V, kunlun, 昆仑 (崑侖)(崑崙) (deuxième partie). Claude Pernice, Florence Phan-Choffrut

A propos du 9Rn, Zhubin, 筑宾 [築賓] : données factuelles et questionnements à l’usage des médecins acupuncteurs. Claude Pernice

 Informations

Chinese Medicine and Culture. Comité éditorial de CMC ; traduction Wei Zhang

 Livres reçus

Pocket Atlas of Acupuncture and Trigger Points de Hans-Ulrich Hecker, Angelika Steveling, Elmar Peuker, Kay Liebchen. Jean-Marc Stéphan