Publications

Place de l’acupuncture dans le cancer du sein traité en médecine occidentale.

L’acupuncture a un rôle très important dans la neutralisation de la plupart des effets secondaires des chimiothérapies et de la radiothérapie, dans la tolérance de l’acte chirurgical quand il a lieu. L’action que nous obtenons sur l’immunité et sur le bilan hépatique nous permet de penser que nous optimisons l’efficacité du traitement occidental et donc les chances de guérison.


 

Voir en ligne : Jeannin P, Regard P, Piquemal M, Sautreuil P, Triadou P. Place de l’acupuncture dans le cancer du sein traité en médecine occidentale. Acupuncture & Moxibustion. 2008 ;7(4) :316-321.

Prise du pouls et Rééquilibration Neuro-Végétative. Le Réflexe Oculo-Cardiaque du Dr Georges Grall

 

Les segments métamériquesL’auteur rapporte l’enseignement du Dr Georges Grall (†1985) dont elle a bénéficié entre 1976 et 1985. Evaluer le « Réflexe Oculo-Cardiaque » (ROC) selon le protocole précis du Dr Georges Grall permet de diagnostiquer une atteinte ou un déséquilibre du Système Neurovégétatif, sympathique et para-sympathique en cause dans de nombreuses pathologies. Deux points permettent de traiter rapidement ces déséquilibres, condition nécessaire à la guérison.


 

Voir en ligne : Mingam M. Acupuncture & Moxibustion. 2010 ;9(1):46-49.

Rappel neurophysiologique

Le Système neurovégétatif ou Système Nerveux Autonome est en première ligne lorsque survient un stress : anxiété, tachycardie, sueurs... sont des signes de mise en branle du système sympathique, pour, dans un premier temps, "organiser la défense" et ou la fuite ! Le patient est alors en sympathicotonie voire en hypersympathicotonie. Dans un deuxième temps si le stress se répète ou dure le patient arrive dans état d’épuisement et de fatigue voire de dépression correspondant à une prédominance du parasympathique. C’est le stade de la vagotonie. Aussi "inconfortables" l’un que l’autre ces deux types de désordre sont accessible à l’acupuncture à condition de bien savoir les diagnostiquer.

Historique

Le Réflexe Oculo-Cardiaque ou « ROC » a été découvert par le Dr Georges Grall (†1985), imprégné qu’il était par l’idée que l’interpénétration des techniques occidentales et extrême-orientales ne pouvait qu’être bénéfique à ses patients. C’est un outil fiable pour détecter un dysfonctionnement du système nerveux neurovégétatif qu’il a ainsi mis au point. Cette « recherche appliquée » du ROC le Dr Grall l’a menée de 1937 à 1957. C’est en septembre 1957 qu’il a présenté ses résultats, après avoir traité et évalué des milliers de cas, aux Troisièmes Journées Internationales de la Bourboule. Malheureusement nous n’avons pas d’écrit de ces journées et c’est en 1976 par transmission orale, que j’ai eu la chance de recueillir son enseignement. Le Dr Grall aimait à dire, avec son sens pédagogique de l’image que nous avions deux systèmes nerveux : celui qui commande ...et celui qui nous commande !

... la suite en suivant le lien ci-dessus

Aiguilles Chinoises et cicatrisation

L’auteur présente l’action de l’acupuncture sur la cicatrisation des plaies : trois patients présentant des plaies, une escarre importantes ou préoblématiques ont bénéficié de la technique simple consistant à cercler la plaie de plusieurs aiguilles d’acupuncture, associée à quelques points choisis en médecine traditionnelle chinoise. Dans ces trois cas, l’accélération de la cicatrisation a été notable, suggérant une efficacité thérapeutique de l’acupuncture.


 

Voir en ligne : Mingam-Gourhant M. Aiguilles chinoises et cicatrisation. Méridiens. 1999 ;112:101-10.