Index de l'article

Dans la dysménorrhée primaire, selon une revue systématique et une méta-analyse, l’acupuncture est une alternative thérapeutique par rapport aux AINS

 

Amélioration des effets cliniques plus importante dans le groupe acupuncture versus groupe AINS. Pas d’ hétérogénéité I²=0%.

 

La dysménorrhée primaire (DP) qui correspond à une menstruation douloureuse chez les femmes est l'un des syndromes gynécologiques les plus courants. L’objectif de cette revue systématique et méta-analyse de dix-neuf ECR a été de déterminer l'efficacité de l’acupuncture ou techniques associées (moxibustion directe ou indirecte, acupression, électroacupuncture ) par rapport aux anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS : ibuprofène, indométacine, fenbid, naproxène), qui largement utilisés comme traitement de première intention engendrent souvent des effets indésirables comme les gastralgies, la diarrhée, les nausées, etc.

Dix-sept ont fait l’objet d’une méta-analyse objectivant que l'efficacité clinique totale était meilleure dans le groupe acupuncture et techniques associées par rapport au groupe témoin (n=1511) : Odds Ratio OR=5,57 ; intervalle de confiance à 95% (IC à 95%)=3,96-7,83 ; p<0,00001 (figure). L'effet de l'intervention était positif également pour soulager la gravité des symptômes (6 ECR, n=621) : différence moyenne (MD)=2,99 ; IC à 95%=2,49-3,49 ; p<0,00001. Aucune différence statistique n'existait entre les deux groupes en termes de réduction de l’EVA (2 ECR, n=168) : MD=1,24 ; IC à 95%=-3,37-5,85 ; p=0,60.

Dans quatre ECR, l'effet de l'intervention sur la variation plasmatique des prostaglandines PGF2α était aussi en faveur de l’acupuncture (MD=7,55 ; IC à 95%=4,29-10,82 ; p<0,00001), ce qui signifie que l’acupuncture fait décroître les contractions spastiques utérines liées à la PGF2α. Enfin il était objectivé que les effets secondaires étaient plus importants dans les groupes témoins par rapport aux groupes acupuncture (OR=0,03 ; IC à 95%=0,00-0,22 ; p=0,0005). En conclusion, la stimulation acupuncturale dans la dysménorrhée offre de nombreux avantages comparée au traitement par les AINS, en soulageant efficacement la douleur, et sans leurs effets secondaires.

 Xu Y, Zhao W, Li T, Bu H, Zhao Z, Zhao Y, Song S. Effects of acupoint-stimulation for the treatment of primary dysmenorrhoea compared with NSAIDs: a systematic review and meta-analysis of 19 RCTs. BMC Complement Altern Med. 2017 Aug 31;17(1):436.