Index de l'article

Une nouvelle revue systématique et une méta-analyse d'essais contrôlés randomisés objectivent l’intérêt et la sécurité de l'acupuncture dans le traitement de la maladie de Parkinson

 

Après la méta-analyse de Lee et al. de 2017 qui avait conclu à l’intérêt de l’acupuncture dans la maladie de Parkinson[1], cette revue systématique et méta-analyse examine à nouveau l’efficacité et la sécurité de l'acupuncture. Des bases de données électroniques anglaises, chinoises et coréennes (Medline, Embase, CINAHL, Scopus, la bibliothèque Cochrane, China National Knowledge Infrastructure (CNKI), KMbase, Korea Institute of Science and Technology Information -KISTI- et DBpia ont été consultées jusqu'en juin 2016. Les essais contrôlés randomisés (ECR) étaient seuls sélectionnés. La qualité méthodologique a été évaluée en utilisant l'outil de risque de biais de Cochrane. La méta-analyse a été réalisée en utilisant RevMan 5.3. Au total, ont été retrouvés 42 ECR portant sur 2 625 participants. On a constaté chez les participants traités par acupuncture combinée aux médicaments conventionnels des améliorations significatives des  échelles de notation unifiées de maladie de Parkinson UPDRS (Unified Parkinson's Disease Rating Scale score) I, II, III et de l'échelle de Webster par rapport à ceux traités uniquement par traitement conventionnel (TC). La combinaison de l'électroacupuncture (EA) et TC était significativement supérieure au TC seul dans UPDRS total, UPDRS I, UPDRS II et UPDRS IV. De même, la combinaison de l'EA du cuir chevelu, de l'acupuncture et du TC était significativement plus efficace que le traitement conventionnel seul dans l'UPDRS total. Cependant, cette méta-analyse ne montre pas que la combinaison de l'EA et du TC est significativement plus efficace que le TC seul dans l’UPDRS III, le Webster et l'échelle d'évaluation de l’anxiété. Les résultats ont également échoué à montrer que l'acupuncture était significativement plus efficace que l'acupuncture placebo dans tous les UPDRS. Dans l'ensemble, la qualité méthodologique des ECR était faible. Aucun événement indésirable grave n'a été signalé. En conclusion, même si les auteurs ont constaté que l'acupuncture pouvait être un traitement d'appoint sûr et utile pour les patients atteints de la maladie de Parkinson, ils préconisent en raison des défauts méthodologiques dans les études incluses, de réaliser des essais comparatifs randomisés avec un placebo plus rigoureux.

Noh H, Kwon S, Cho SY, Jung WS, Moon SK, Park JM, Ko CN, Park SU. Effectiveness and safety of acupuncture in the treatment of Parkinson's disease: A systematic review and meta-analysis of randomized controlled trials. Complement Ther Med. 2017 Oct;34:86-103.