Index de l'article

Mécanotransduction, cytosquelette et deqi

Le fibroblaste va donc développer tout un répertoire de réponse à un stress mécanique : un stress de court terme (quelques minutes à heures comme l'insertion d'une aiguille d'acupuncture) entraîne une redistribution de l'alpha et bêta-actine et un rapide remodelage du cytosquelette. Il n'y aura pas nécessairement transformation en myofibroblaste [ [17]]. Le cytosquelette est un réseau de fibres intracellulaires, constitué de trois grandes familles de protéines : les filaments épais de tubuline ou microtubules, les filaments fins d'actine ou microfilaments et les filaments intermédiaires.

La lente propagation de la sensation de deqi le long des méridiens d'acupuncture peut être due à la rapide contraction des fibroblastes qui implique en quelques minutes une polymérisation de l'actine soluble globulaire [ [18] ]. Ainsi Langevin et coll. en employant une nouvelle technique ultrasonique in vivo (l'élastographie) ont permis de quantifier le déplacement du tissu pendant la manipulation de l'aiguille et ont détecté un déplacement spatial du tissu dans tous les quadrants et jusqu'à 4 cm d'éloignement par rapport au point de puncture [ [19] ]. En cas d'insertion et de rotation de l'aiguille d'acupuncture, il y a enroulement et attraction du tissu de la périphérie vers l'aiguille attirant la matrice extracellulaire vers les fibroblastes aux plaques d'adhérence focale sur lesquelles opèrent les intégrines, puis formation de lamellipodes (Rac induit) dans les régions de la cellule qui sont mécaniquement stimulées ; augmentation de la contraction de l'actinomyosine (Rho-induite) sans formation de fibres distinctes de stress ; migration de microtubules et stabilisation ; augmentation de la tension intracellulaire, expansion du fibroblaste et aplatissement en un tissu plat [ [20] ]. Ainsi les fibroblastes génèrent des médiateurs spécifiques actifs sur le fibroblaste lui-même (effet autocrine) ou sur les cellules proches et la matrice extracellulaire (effet paracrine). L'électroacupuncture au ES36 (zusanli) et au lanwei (point extra 33) chez des rats traumatisées peut augmenter ainsi l'activité de la protéine tyrosine kinase (TPK) dans la fraction sous-cellulaire des lymphocytes T activés, donc contribue au signal de transduction des lymphocytes T [ [21] ]. La plupart de ces travaux ont porté sur des cultures de fibroblastes, de cellules endothéliales ou de cellules musculaires lisses qui ont été soumises à un état de stress mécanique de plusieurs heures. Néanmoins, d'autres études ont démontré aussi que ces réactions pouvaient se voir au bout de quelques secondes ou minutes [ [22] , [23] , [24] ].