Meridiens.org

Accueil du site > Publications > Dr Triadou > La question de l’anatomie en Occident et en Extrême-Orient

La question de l’anatomie en Occident et en Extrême-Orient

mercredi 28 avril 2010, par Patrick Triadou


Les médecines chinoise et grecque ont construit deux intelligibilités différentes du corps. Si les médecines grecque et latine ont permis la naissance de l’anatomie, les Chinois ont privilégié le changement et les relations entre les phénomènes pour proposer une description du corps qui répond de manière analogique aux Mêmes principes de fonctionnement que le monde environnant. Nous analysons dans cet article les épistémèsqui ont présidé à ces choix. Si Hippocrate est vénéré pour être le créateur de l’observation clinique, Aristote en imposant la notion de substance comme base d’une physique et d’une représentation des objets a ouvert le chemin à la pensée anatomique et à une théorie de la causalité nécessaire pour concevoir une embryologie. Lecteur assidu de leurs écrits, Galien après les anatomistes alexandrins en disséquant des singes a fait de l’anatomie la référence incontournable pour penser la médecine interne. Pendant le même temps, en Chine, prenait forme le Classique de l’Interne de l’Empereur jaune qui amenait à concevoir un corps assimilé à un conglomérat de Qi circulant aux rythmes des vaisseaux méridiens, administré par des viscères fonctionnaires et soumis à un processus régulé. A la riche nomenclature des points d’acupuncture qui contraste avec la pauvreté de celle des éléments de la forme corporelle en Chine, s’oppose une attention soutenue pour la description de l’intérieur du corps chez Galien. Si le choix de l’anatomie est dicté par une philosophie de l’être et de l’objet dont la décomposition analytique en constituants élémentaires est supposée fournir les références essentielles pour penser leur fonctionnement, le corps de Qi s’inscrit clans la logique de la pensée du processus. Les nosologies de ces médecines prennent leurs racines respectives dans ces deux conceptions de la normalité. La découverte au XVIlle siècle des planches anatomiques au Japon a provoqué une surprise qui confirme cette analyse.



Voir en ligne : Triadou P. méridiens ; 1996 ;107:21-40.


Pour tout contact, vous pouvez contacter l'administrateur et responsable éditorial du Site, Secrétaire Général de l'ASMAF-EFA : Dr Jean-Marc Stéphan (MD)
Ce site a pour mission d'informer ses visiteurs à propos de l'acupuncture et de la médecine traditionnelle chinoise. Il est financé uniquement par L'ASMAF-EFA, association loi 1901, elle même financée uniquement par ses adhérents. Le Conseil d'administration ne signale aucun conflit d'intérêt en rapport avec d'éventuels sources publicitaires, la publicité n'étant pas admise. Les informations fournies sur ce site sont destinées à la fois aux professionnels de santé et au Grand Public. Néanmoins, l'information diffusée vers le Grand Public est destinée à encourager, et non à remplacer, les relations existantes entre patient et médecin.
CONFIDENTIALITE ET DONNEES PERSONNELLES
Aucune donnée personnelle n'est recueillie sur ce site et de ce fait, selon le JORF n°128 du 3 juin 2006, une déclaration au CNIL (Commission Nationale Informatique et Liberté) conformément aux dispositions de la Loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés est inutile. Néanmoins, les utilisateurs du Forum ayant fourni une adresse Email ont un droit de modification et de suppression de celle-ci. Il leur suffit, pour exercer ce droit, d'envoyer un courrier au Dr Jean-Marc Stéphan, Docteur en Médecine : jm.stephan@meridiens.org. Toutefois, aucune adresse courrielle n'est conservée pour traitement ultérieur des informations, ni utilisation par des tiers. Néanmoins, Ce site utilise Google Analytics pour analyser l'audience du site et améliorer son contenu. Pour plus d'information sur les règles de confidentialité relatives à l'utilisation de Google Analytics, cliquez ici