Meridiens.org

Accueil du site > Publications > L’acupuncture est efficace dans la gonarthrose : revue méthodique de la (...)

L’acupuncture est efficace dans la gonarthrose : revue méthodique de la littérature

vendredi 17 janvier 2014, par Benoît Bourre


L’acupuncture ne fait pas partie des recommandations thérapeutiques dans la gonarthrose. Cependant, l’analyse de la littérature révèle l’intérêt de l’acupuncture en association, en complément ou en alternative aux traitements standard dans le cadre de la gonarthrose car elle permet de diminuer la douleur liée à cette pathologie et améliore la fonction articulaire. L’acupuncture est donc à recommander dans le traitement de la gonarthrose et aurait toute sa légitimité dans les recommandations officielles.



Voir en ligne : Bourre B. Acupuncture & Moxibustion. 2011 ;10(3):212-220.

La gonarthrose est un problème de santé publique majeur. C’est une pathologie chronique dont il n’existe pas de traitement étiologique. Le traitement est donc uniquement symptomatique en cas de symptômes invalidants (douleur, raideur articulaire, poussée inflammatoire) et les traitements conventionnels sont souvent insuffisants. C’est une pathologie survenant généralement après 50 ans. En fonction des études et du sexe, la gonarthrose touche de 20 à 30 % des sujets âgés de 60 à 70 ans et de 40 à 50 % des sujets de plus de 80 ans.

Mécanismes physiopathologiques

Nous savons à l’heure actuelle que l’acupuncture a une action sur la douleur et sur l’inflammation.

Action antalgique

L’action de l’acupuncture sur la douleur passe en effet par de multiples mécanismes :
- au niveau local, il a été montré chez des rats une diminution du taux d’adénosine à l’origine d’une antalgie 1. Le rôle exact de l’adénosine reste à confirmer et à préciser, malheureusement on ne peut pas pour le moment réaliser de dosage chez l’homme. Par ailleurs, au niveau local, l’acupuncture est à l’origine d’une vasodilatation qui peut avoir une action antalgique 2,3,4.
- au niveau segmentaire, le phénomène connu de « gate control » au niveau de la corne postérieure de la moelle épinière est impliqué en acupuncture 5,6.
- au niveau supra-spinal, à travers différentes structures nerveuses, l’acupuncture agit sur la sécrétion de différentes substances notamment les peptides opioïdes endogènes comme le montrent diverses études chez l’animal et confirmées chez l’homme 7,8,9,10,11 . L’action sur la douleur passe également par le système inhibiteur glutaminergique 12,13,14,15 et par un contrôle descendant inhibiteur sérotoninergique et catécholaminergique 16,17,18,19.
- au niveau central, il existe une action au niveau de l’hypothalamus et de l’amygdale. Plus spécifiquement, chez l’homme, dans le cadre de la gonarthrose, une étude parue en 2009 20, réalisée en simple aveugle comparant électroacupuncture (EA) contre électroacupuncture factice chez quarante patients porteurs de gonarthrose (une séance par jour pendant 10 jours) montre dans le groupe électroacupuncture vraie : une amélioration du Womac ( indice fonctionnel évaluant l’efficacité d’un traitement dans la gonarthrose), une augmentation statistiquement significative du taux de  endorphines et une diminution du cortisol plasmatique.

Action anti-inflammatoire

L’acupuncture semble agir directement sur l’inflammation par plusieurs mécanismes :
- modulation de l’expression de la Cox-2 mise en évidence en acupuncture expérimentale avec diminution de la synthèse de PGE 2 21.
- action directe sur les cytokines pro-inflammatoires : l’acupuncture est à l’origine en acupuncture expérimentale d’une inhibition d’IL-1, d’IL-6 et de TNF 22,23. Par ailleurs, les  endorphines auraient également un rôle dans l’action anti-inflammatoire de l’acupuncture par action directe sur certaines cytokines. Enfin, les catécholamines peuvent moduler l’expression des cytokines pro-inflammatoires. Ces données fondamentales font donc suggérer une efficacité clinique dans la gonarthrose. Cependant, aucune recommandation officielle n’inclut l’acupuncture dans cette pathologie. En effet, il existe deux grandes recommandations thérapeutiques dans la gonarthrose.

La suite en suivant le lien ci-dessus


Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici.

Certificat au format PDF

|

Pour tout contact, vous pouvez contacter l'administrateur et responsable éditorial du Site, Secrétaire Général de l'ASMAF-EFA : Dr Jean-Marc Stéphan (MD)
Ce site a pour mission d'informer ses visiteurs à propos de l'acupuncture et de la médecine traditionnelle chinoise. Il est financé uniquement par L'ASMAF-EFA, association loi 1901, elle même financée uniquement par ses adhérents. Le Conseil d'administration ne signale aucun conflit d'intérêt en rapport avec d'éventuels sources publicitaires, la publicité n'étant pas admise. Les informations fournies sur ce site sont destinées à la fois aux professionnels de santé et au Grand Public. Néanmoins, l'information diffusée vers le Grand Public est destinée à encourager, et non à remplacer, les relations existantes entre patient et médecin.
CONFIDENTIALITE ET DONNEES PERSONNELLES
Aucune donnée personnelle n'est recueillie sur ce site et de ce fait, selon le JORF n°128 du 3 juin 2006, une déclaration au CNIL (Commission Nationale Informatique et Liberté) conformément aux dispositions de la Loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés est inutile. Néanmoins, les utilisateurs du Forum ayant fourni une adresse Email ont un droit de modification et de suppression de celle-ci. Il leur suffit, pour exercer ce droit, d'envoyer un courrier au Dr Jean-Marc Stéphan, Docteur en Médecine : jm.stephan@meridiens.org. Toutefois, aucune adresse courrielle n'est conservée pour traitement ultérieur des informations, ni utilisation par des tiers. Néanmoins, Ce site utilise Google Analytics pour analyser l'audience du site et améliorer son contenu. Pour plus d'information sur les règles de confidentialité relatives à l'utilisation de Google Analytics, cliquez ici