Meridiens.org

Accueil du site > Medline Méridiens > Syndrome du côlon irritable : efficacité de la moxibustion démontrée par (...)

Syndrome du côlon irritable : efficacité de la moxibustion démontrée par IRMf

dimanche 8 novembre 2015, par Dr Tuy Nga Brignol


Le syndrome du côlon irritable (SCI) est un trouble fréquent causant des douleurs abdominales, accompagnées de constipation, diarrhée, ou une alternance des deux. Il affecte 10-15% de la population dans les pays développés. Au cours de ces dernières années, l’hypersensibilité viscérale chez les patients SCI a été largement étudiée. Elle est rattachée au stress, aux émotions et à l’axe cerveau-intestin. Des études ont rapporté un effet bénéfique de la moxibustion chez les patients souffrant de diarrhée dans le SCI. En fait, elle peut soulager la diarrhée, les douleurs abdominales et la gêne abdominale. Mais le mécanisme de la moxibustion au niveau du système nerveux central n’est pas encore démontré.


Imagerie par résonance magnétique fonctionnelle : le cortex préfrontal et le cortex cingulaire antérieur sont activés dans le groupe moxibustion après distension à 100 ml de l'ampoule rectale.


Voir en ligne : Zhu Y, Wu Z, Ma X, Liu H, Bao C, Yang L, Cui Y, Zhou C, Wang X, Wang Y, Zhang Z, Zhang H, Jia H, Wu H. Brain regions involved in moxibustion-induced analgesia in irritable bowel syndrome with diarrhea : a functional magnetic resonance imaging study. BMC


Les progrès en imagerie cérébrale fonctionnelle (IRMf) ont permis l’observation visuelle de la douleur viscérale au niveau central, et des activités dans les zones cérébrales. D’après une méta-analyse sur les réponses du cerveau, il est admis que les réponses du cerveau à la distension rectale diffèrent entre les patients atteints de SCI par rapport aux sujets témoins sains. En se basant sur ces données, une équipe de l’Université Traditionnelle Chinoise de l’Université de Shanghai a réalisé une étude pour observer, grâce à l’IRMf cérébrale, les changements liés aux variations de la distension de l’ampoule rectale avant et après moxibustion chez des patients SCI. Quatre-vingts patients souffrant de diarrhées dues au SCI ont été répartis de façon aléatoire en deux groupes : groupe traité par moxibustion et groupe contrôle (moxibustion simulée) pour un traitement de quatre semaines. Les points tianshu (25E), qihai (6VC), et zhongwan (12VC) ont été utilisés. Chaque patient reçoit deux cycles de traitement. Chaque cycle comporte trois séances par semaine pendant deux semaines. Quinze patients du groupe traité par moxibustion et treize patients du groupe témoin ont passé, avant et après traitement, deux examens IRMf réalisés lors d’une distension de 50 et de 100 ml de l’ampoule rectale. Les douleurs rectales ont été évaluées. L’effet thérapeutique est évalué par les échelles IBS (pour Irritable Bowel Syndrome) des symptômes et IBS qualité de vie (QDV) de Birmingham. Les résultats ont montré, après traitement, une diminution des scores des échelles IBS des symptômes et de QDV dans le groupe traité par moxibustion, significativement supérieure à celle du groupe contrôle (p <0,01). Le seuil de l’envie de défécation et le seuil de perception de la douleur du groupe moxibustion sont également significativement plus élevés après traitement par rapport au groupe témoin (p <0,01). La diminution du score de douleur pendant la distension de l’ampoule rectale à 100 ml dans le groupe moxibustion est significativement supérieure à celle du groupe témoin (p <0,05). Il n’y a pas de centre actif défini au cours de la distension rectale à 50 ml dans les deux groupes avant traitement. Après traitement, le cortex préfrontal (CPF) est activé dans le groupe moxibustion, tandis que le CPF et le cortex cingulaire antérieur (CCA) sont activés dans le groupe témoin. Au cours de la distension à 100 ml, le CPF et le CCA sont activés avant traitement dans les deux groupes. Les zones du CPF et du CCA ne sont plus visibles après la période de traitement, mais sont restées activées dans le groupe témoin. Ainsi, la moxibustion peut améliorer les symptômes et la qualité de vie des patients souffrant de diarrhée dans le syndrome du côlon irritable. Elle permet également de diminuer la sensibilité rectale.



Pour tout contact, vous pouvez contacter l'administrateur et responsable éditorial du Site, Secrétaire Général de l'ASMAF-EFA : Dr Jean-Marc Stéphan (MD)
Ce site a pour mission d'informer ses visiteurs à propos de l'acupuncture et de la médecine traditionnelle chinoise. Il est financé uniquement par L'ASMAF-EFA, association loi 1901, elle même financée uniquement par ses adhérents. Le Conseil d'administration ne signale aucun conflit d'intérêt en rapport avec d'éventuels sources publicitaires, la publicité n'étant pas admise. Les informations fournies sur ce site sont destinées à la fois aux professionnels de santé et au Grand Public. Néanmoins, l'information diffusée vers le Grand Public est destinée à encourager, et non à remplacer, les relations existantes entre patient et médecin.
CONFIDENTIALITE ET DONNEES PERSONNELLES
Aucune donnée personnelle n'est recueillie sur ce site et de ce fait, selon le JORF n°128 du 3 juin 2006, une déclaration au CNIL (Commission Nationale Informatique et Liberté) conformément aux dispositions de la Loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés est inutile. Néanmoins, les utilisateurs du Forum ayant fourni une adresse Email ont un droit de modification et de suppression de celle-ci. Il leur suffit, pour exercer ce droit, d'envoyer un courrier au Dr Jean-Marc Stéphan, Docteur en Médecine : jm.stephan@meridiens.org. Toutefois, aucune adresse courrielle n'est conservée pour traitement ultérieur des informations, ni utilisation par des tiers. Néanmoins, Ce site utilise Google Analytics pour analyser l'audience du site et améliorer son contenu. Pour plus d'information sur les règles de confidentialité relatives à l'utilisation de Google Analytics, cliquez ici