Confucius (Kongfuzi 孔夫子)

Un des courants de pensée à la base de l’élaboration de la Médecine Traditionnelle Chinoise est celui de l’école confucéenne, avec en particulier l’un des cinq Classiques, le Yijing encore appelé Zhouyi (周易). Bien qu’on le fasse remonter à l’invention des trigrammes par Fuxi, la tradition chinoise considère que, comme les autres Classiques, il aurait été compilé par Confucius lui-même (551-479 AEC) auquel on attribue le commentaire Shiyi(十翼) (dix ailes), aussi appelé Yizhuan (易傳) (« commentaire du Yijing ») sous le règne de Han Wudi (140-188). Cette statuette en argent le représente avec une longue moustache et une épaisse barbe dans la tenue traditionnelle d’un fonctionnaire de haut rang portant vêtements et coiffure officiels, référence à son bref passage en tant que ministre de la justice dans son état natal de Lu. Il fut figuré à travers les siècles de façons très variées, reflétant à la fois les fluctuations de sa position sociale dans la vie et les honneurs posthumes qui lui ont été attribués. Vous trouverez de plus amples explications sur les différents courants à l’origine de la MTC dans la mise au point sur les Textes Classiques de ce numéro.

 

Jean-Marc Stéphan   

 

  

Hommage à Pierre Dinouart-Jatteau

Notre ami Pierre Dinouart-Jatteau a rejoint le Panthéon des Grands de l'Acupuncture. Pierre était rédacteur en Chef de la revue depuis sa création en 2002.

Nous avons tous en mémoire ses articles. Sa connaissance de la langue et de la médecine chinoise était un réel atout pour nous. Malgré la maladie, il continuait encore à traduire les textes de la Who International Standard Terminologies on Traditional Medicine in the Western Pacific Region. Vous pourrez d’ailleurs lire son dernier opus dans ce numéro. Le voici ici au congrès de la FA.FOR.MEC à Lyon en 2005 où avec Philippe Castera, il présentait « Instances psychiques et cinq mouvements selon le Lingshu 8 ». La même année, il participait au débat sur « Entrée ou sortie de Chine ? » qui alimenta pendant quelques numéros les colonnes de notre revue et nous expliqua que la « pulsologie est de la sphygmologie ». Pierre n’est plus mais il est toujours dans nos esprits.

Vous trouverez également dans ce numéro l’hommage de Claude Pernice qui l’a côtoyé durant de nombreuses année ainsi que deux autres rendus à Georges Willem, médecin pédiatre acupuncteur qui nous fit comprendre ce que l’acupuncture pouvait apporter à la posturologie et Marc Piquemal, médecin et ingénieur en électronique, autre grande figure de notre revue qui nous fit découvrir la complexité de la biophysique.

 

 

Jean-Marc Stéphan

 

Gaudí, Barcelone et ICMART 2007

Du 1er au 3 juin 2007, Barcelone a été le siège du Congrès international d'acupuncture de l'ICMART qui, comme chaque année depuis 1983, a lieu dans une ville différente. Le Dr Isabel Giralt, Présidente du Congrès, mais aussi Présidente de la section d'acupuncture du Col.legi de Metges (Conseil de l'Ordre) de Barcelone et toute son équipe a réussi à organiser un congrès de grande qualité ayant pour thème « art, preuves et défis ».

C'est dans cette ville d'art que naquit entre 1890 et 1920, l'architecture moderniste (Modernismo), la version catalane de l'Art Nouveau qui se développa aux côtés de la Renaixença, mouvement artistique typiquement catalan qui visait la promotion d'un art et d'une littérature authentiquement régionaux.

Antonio Gaudí y Cornet (1852-1926), le célèbre bâtisseur de la Sagrada Familia parsema la ville de toutes ses oeuvres. On peut en voir ici le long de l'arête d'un toit un détail architectural (toiture de la casa Batlló -1905- montrant l'utilisation alternée de tuiles sphériques et cylindriques), simulant le dos couvert d'écailles d'un Dragon de l'Empire Céleste en visite pour ce congrès de l'International Council of Medical Acupunture and Related Techniques 2007.

Dr Jean-Marc Stéphan

© Acupuncture & Moxibustion 6(3) juillet-septembre 2007