Rhumatologie

Paysans dans les rizières d’Halebid – Karnataka – Inde

Le médecin de terrain face aux choix thérapeutiques. Rapport bénéfice/risque : application aux lombalgies chroniques communes 

Sanctuaire hindouiste de Sri Murugan devant les grottes de Batu – Batu Caves – Selangor – Malaisie

Résumé : La lombalgie chronique commune (LCC) est définie par une douleur habituelle de la région lombaire évoluant depuis plus de trois mois. La prise en charge thérapeutique conventionnelle fait appel au paracétamol et/ou anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), au tramadol, aux antalgiques de niveaux III (opioïdes forts), aux myorelaxants et antidépresseurs tricycliques. Cependant on constate que, selon les recommandations de la Haute Autorité de Santé (HAS) française, le niveau de preuve ne dépasse pas le grade B avec des effets indésirables non négligeables. Il est démontré que les médecines à expertise particulière font aussi bien, voire mieux en soulageant la douleur et la fonction des lombalgiques chroniques, sans tous les effets secondaires et à un coût nettement moindre. Il est important que les pouvoirs publics prennent conscience des économies possibles et intègrent davantage ces médecines dans le panel de soins de santé. 

Les effets immédiats de la puncture du tiaokou ES38 dans l’épaule douloureuse et l’importance du deqi

Statue du célèbre champion du bodybuilding Datuk Wira Gan Boon Leong à Melaka – Malaisie

Résumé : l’épaule douloureuse est une des affections les plus courantes de l’appareil locomoteur, entraînant de fréquentes consultations autant en soins primaires que spécialisés. Peu de preuves existent pour appuyer ou réfuter l’efficacité des interventions les plus communes dans le traitement de l’épaule douloureuse. Il n’existe pas de revue bibliographique qui objective l’efficacité de l’acupuncture dans le traitement de cette pathologie mais ces dernières années sont apparues des études contrôlées randomisées qui incitent à l’utilisation de l’acupuncture dans le traitement des périarthrites scapulo-humérales. L’étude présente a pour objectif dans la tendinite du sus-épineux, d’évaluer la réponse immédiate à la piqûre du tiaokou (ES38), dans la réduction de la douleur et dans l’augmentation du degré d’abduction, quand on y associe une puncture transfixiante vers le chengshan (VE57) avec obtention du deqi et manipulation active. 107 patients ont été randomisés en deux groupes, avec un groupe contrôle bénéficiant d’une puncture neutre sur le même point. Le groupe expérimental a obtenu une amélioration significativement supérieure au groupe contrôle tant dans l’amélioration de douleur (absolue et relative) que dans le bénéfice des degrés d’abduction (absolus et relatifs). 

Algodystrophie du genou

Question : J’aimerais connaître le traitement des algodystrophies du genou post-traumatiques ou post-chirurgicales. Pour ma part, je la traite comme une variété d’ostéoporose avec des moxas sur tous les points King des méridiens Yin du membre inférieur et tonification à l’aiguille du 11V, 39VB et 23V. Qu’en pensez vous ?  (SL.., Argentine)

Statue d’Achille à Corfou – Grèce

Réponse 1 : Toute algodystrophie post-traumatique ou post-chirugicale doit être considérée à mon sens comme une pénétration d’énergie perverse « Xié » et être traitée comme telle. A noter que le Su Wen spécifie que si l’homme subit les attaques de Xié, c’est parce que son énergie essentielle « jingqi » est déjà affaiblie. Ensuite, il est évident que le Xié ayant pénétré, il va s’installer dans une des couches des Grands Méridiens et entraîner un Bi avec perturbation de la circulation de l’énergie « rong » (énergie nourricière) et de l’énergie Wei (défensive).

Intérêt du traitement acupunctural du jing jin de Shouyangming dans la périarthrite scapulo-humérale

Battambang – Cambodge

Résumé: Une amélioration à 85% de la douleur dans une série de 17 périarthrites scapulo-humérales a été objectivée lors de ce travail. Un seul échec fut constaté où le soulagement de la douleur n’atteignit que de 10% !
Après un rappel de définition de l’épaule douloureuse selon la nosologie occidentale, puis selon la médecine traditionnelle chinoise, une thérapeutique associant électro-acupuncture et moxibustion est proposée en fonction du vide ou de la plénitude de la zone tendino-musculaire (Jing Jin) du méridien de Gros Intestin (Shou Yang Ming). Au travers de l’étude de la littérature internationale, une explication de ce schéma acupunctural est donnée.
Enfin, une analyse de différents critères achève cet article en mettant en exergue les points essentiels du traitement, telles les notions de douleur Yang ou Yin, de vide ou plénitude, les notions de temps, de traitement informatique chrono-acupunctural, et celles de points « Ahshi ». 

Temple d’Angkor Vat – Siem Reap – Cambodge

« Chevaucher les Merveilleux vaisseaux et pourfendre le Xie « . Étude d’un protocole de traitement acupunctural des algies rhumatologiques en pratique de ville

Saint Georges et le Dragon – Cathédrale Storkyrkan – Stockholm – Suède

Résumé- La douleur rhumatologique est un motif très fréquent des consultations d’acu­puncture. Cette étude a pour intérêt d’étudier un protocole standard, applicable à la majorité des patients. Les points ont été choisis soigneusement selon l’enseignement issu des Textes. Il s’agit du Shenmai (V 62), Houxi (IG 3), Waiguan (TR5),Zulinqi (VB4I), Yanglingquan (VB34), Xuanzhong (VB39) et les Huatuojiaji (HM21). Au préalable, le symptôme « douleur » est analysé dans le contexte de la Médecine tradition­nelle chinoise, en intégrant les notions d’énergies perverses (Xié) et d’énergie défensive (Wei) au concept des niveaux énergétiques Yang des Grands Méridiens. Soixante-dix-sept observations, concernant les algies les plus souvent rencontrées en prati­que de ville, ont permis d’évaluer l’efficacité du traitement. Les résultats objectivent un échec total du protocole dans seulement 10 % des cas.