Un soldat de l’armée de terre cuite de Qin Shi Huangdi

 L’Armée des soldats de terre cuite (bing ma yong, 兵马俑, littéralement statues funéraires des soldats et des chevaux) à Xi’an est un joyau archéologique qui donne un aperçu de la puissance du premier empereur chinois, Qin Shi Huangdi (秦始黄帝). Sa conquête des États des Zhou () orientaux mit fin à la période des Royaumes Combattants (– 453 – 221 avant J.-C.).

 

Le soldat présenté en couverture est dans la salle d’exposition du site. Il a perdu ses couleurs d’origine au fil des 22 siècles passés dans l’obscurité. On pense que 700 000 mille ouvriers ont été employés à la construction du mausolée de Qin Shi Huangdi. La tombe de l’empereur et la pyramide de terre qui la surplombe sont encore intactes1.

L’armée à laquelle appartient ce militaire, prête au combat, composée d’archers, d’arbalétriers, d’infanterie, de cavaliers, tournée vers l’est, protège l’empereur dans l’au-delà. Le stade industriel a été nécessaire pour réaliser ces statues de terre cuite, mais chaque visage est différent. Le travail est très fin, comme le montrent les détails du visage, le délicat contour des yeux, le dessin des rides sur le front, la fine moustache, l’agrafe de la tunique …

On peut voir et revoir la halle immense où sont exposés ces soldats, au lieu même où ils ont été découverts. À chaque fois, on ressent le choc de l’immensité et du nombre : 6000 guerriers immobiles.

  Patrick Sautreuil

 Note

 1. Une description en est donnée dans les Mémoires Historiques (, shiji) de Sima Qian (马迁, - 146 -86 avant J.-C.)