Couverture 5-4

Washington, printemps 2006 : Congrès AAMA-ICMART

À Washington, au printemps 2006, les cerisiers le long du Potomac étaient en fleur, s’est déroulé le Congrès AAMA-ICMART (voir éditorial).

Voici le Jefferson Memorial, au sud de la Maison Blanche, construit à partir de 1930 à l’initiative de Franklin D. Roosevelt et inauguré en 1943, à l’occasion du bicentenaire de la naissance de Jefferson. Il est moins imposant que le Lincoln Memorial ou que le Capitole. On aperçoit à droite la pointe d’une immense obélisque, le Washington Monument.

À l’intérieur du mémorial, la statue de Thomas Jefferson (13 avril 1743 - 4 juillet 1826 ; cinquante ans, jour pour jour après la déclaration d’Indépendance) : philosophe, musicien, architecte, propriétaire de la célèbre demeure de Monticello en Virginie (dont il fut gouverneur, 1779-1781). Francophile, il fut également, après Benjamin Franklin, ambassadeur des États-Unis en France (1785-1789). De 1801-1809, il fut le troisième président des États-Unis. Au cours de son premier mandat, Washington devint capitale fédérale. En 1803, il négocia 80 millions de Francs l’achat de la Louisiane occidentale à Bonaparte, 1er Consul (elle allait du Golfe du Mexique jusqu’au Canada). Son pays doubla alors de superficie (10 états actuels).

Dans la pierre sont gravés quatre extraits du préambule de la déclaration d’Indépendance dont il était un des auteurs.

Texte et photographie : Patrick Sautreuil

© Acupuncture & Moxibustion 5(4) octobre-décembre 2006 

Couverture 6-1

Le Père Claude Larre

Le père Larre

Le Père Claude Larre, sj (1919-2001) était un homme et un sinologue remarquable. Il était l’héritier d’une longue tradition dans la Compagnie de Jésus. Matteo Ricci, jésuite italien, en 1601, avait ouvert la première mission catholique dans l’Empire Céleste, sous le règne de Wan-li. Claude Larre a été un des derniers jésuites à quitter la Chine révolutionnaire de Mao Zedong en 1952, l’année de son ordination à Shanghai. Fondateur de l’Institut Ricci de Paris en 1971, il a apporté une contribution déterminante à la réalisation des dictionnaires Ricci : le Dictionnaire français de la langue chinoise en 1976, le Dictionnaire Ricci des caractères chinois (13390 caractères singuliers, 3 volumes, en 1999) et le Grand Dictionnaire Ricci de la Langue Chinoise (300 000 expressions, 7 volumes, en 2001, une véritable encyclopédie), parus chez Desclée de Brouwer (DDB). Cette œuvre monumentale est le fruit d’un travail collectif sur plus de 50 ans : de nombreux érudits sinologues dont Yves Raguin, sj (à l’origine également des projets), Jean Lefeuvre, sj (spécialiste international des inscriptions archaïques), Élisabeth Rochat de la Vallée (qui publie dans ce même numéro une partie du futur Dictionnaire des Termes Médicaux Chinois, déclinaison spécialisée des grands dictionnaires) et bien d’autres… Co-fondateur de l’École Européenne d’Acupuncture en 1976 (avec le Dr Jean Schatz et Élisabeth Rochat de la Vallée, auteurs ensemble d’«Aperçus de la Médecine Chinoise Traditionnelle »), il a contribué à initier de nombreux praticiens aux subtilités de la médecine chinoise et de l’acupuncture. L’intelligence teintée d’humour, la clarté des textes et des enseignements, ont marqué toute une génération. Ses traductions du Dao De Jing (Tao Te King), Éditions DDB et « Les Chinois, Esprit et comportement des Chinois comme ils se révèlent par leurs livres et dans leur vie, des origines à la fin de la dynastie Ming (1644) » aux Éditions Lidis, en sont deux beaux exemples.

Dr Patrick Sautreuil

Bibliographie du Père Claude Larre concernant la Médecine Chinoise

Aperçus de médecine chinoise traditionnelle, J. Schatz, C. Larre, E. Rochat de la Vallée, réédition. Guy Trédaniel Éditeur, juin 2006.

La vie, la médecine et la sagesse, réédition de "Suwen les 11 premiers chapitres", C. Larre, E. Rochat de la Vallée, Cerf 2005.

Les mouvements du cœur, psychologie des Chinois, Lingshu, ch. 8, C. Larre, E. Rochat de la Vallée, réédition DDB 2006

Les énergies du corps, J. Schatz, C. Larre, E. Rochat de la Vallée, Ed. So-Wen  (épuisé)

La Voie du Ciel - la médecine chinoise traditionnelle, C. Larre, DDB 1987

Les Chinois Esprit et comportement des Chinois comme ils le révèlent par leurs livres et dans leur vie, des origines à la fin de la dynastie Ming (1644), C. Larre,  Éditions Lidis, Paris, 1981-1982

© Acupuncture & Moxibustion 6(1) janvier-mars 2007 

 

Couverture 6-2

Etoile de mer 海 

 

Cette étoile de mer bleue, Linckia laevigata, photographiée dans la passe en S de Mayotte, par – 30 m est belle comme un caractère : comme  (da, Ricci 10210), grand, auquel elle ressemble ou comme  (ren, Ricci 5546), personne humaine, qui aurait retrouvé ses bras et danserait la farandole à la façon de Matisse. Cette ophidiastéridé aurait pu, tout autant que les traces de pas d’oiseau sur le sable ou les craquelures d’écailles de tortues être à l’origine de l’écriture chinoise. La traduction du terme français  « étoile de mer » en chinois est 海星haixing. Dans l’idéogramme  (mer), on retrouve la mère  (mu) et ses deux seins nourriciers stylisés : l’homophonie des termes français est transcrite dans le terme chinois. Avec étoile, , on peut admirer l’acuité visuelle, à l’œil nu des Chinois de l’antiquité : au-dessus, c’est le soleil  (ri), au-dessous, c’est naître  (sheng), c’est à dire naissance d’un soleil, ce que confirme l’astronomie moderne.

Cette 海星aussi une des nombreuses manifestations dans la nature d’une structure à symétrie pentaradiée, qui se décline pour nous dans les 5 Mouvements, 五行 (wuxing). Elle a, comme la plupart des astérides, une étonnante capacité de régénération : si on coupe une branche de l’étoile, elle repousse. Ce n’est malheureusement pas le cas pour les mammifères et les êtres humains amputés.

Dr Patrick Sautreuil

© Acupuncture & Moxibustion 6(2) avril-juin 2007

Couverture 6-3

Gaudí, Barcelone et ICMART 2007

Du 1er au 3 juin 2007, Barcelone a été le siège du Congrès international d'acupuncture de l'ICMART qui, comme chaque année depuis 1983, a lieu dans une ville différente. Le Dr Isabel Giralt, Présidente du Congrès, mais aussi Présidente de la section d'acupuncture du Col.legi de Metges (Conseil de l'Ordre) de Barcelone et toute son équipe a réussi à organiser un congrès de grande qualité ayant pour thème « art, preuves et défis ».

C'est dans cette ville d'art que naquit entre 1890 et 1920, l'architecture moderniste (Modernismo), la version catalane de l'Art Nouveau qui se développa aux côtés de la Renaixença, mouvement artistique typiquement catalan qui visait la promotion d'un art et d'une littérature authentiquement régionaux.

Antonio Gaudí y Cornet (1852-1926), le célèbre bâtisseur de la Sagrada Familia parsema la ville de toutes ses oeuvres. On peut en voir ici le long de l'arête d'un toit un détail architectural (toiture de la casa Batlló -1905- montrant l'utilisation alternée de tuiles sphériques et cylindriques), simulant le dos couvert d'écailles d'un Dragon de l'Empire Céleste en visite pour ce congrès de l'International Council of Medical Acupunture and Related Techniques 2007.

Dr Jean-Marc Stéphan

© Acupuncture & Moxibustion 6(3) juillet-septembre 2007

Couverture 6-4

Anesthésie par acupuncture en chirurgie cardiaque à cœur ouvert

 

 

 

Timbre poste chinois de 1975 commémorant la première opération de chirurgie cardiaque à cœur ouvert sous anesthésie par acupuncture (19 avril 1972). L’équipe appartient au second Medical College de Shanghai. La patiente est une jeune fille de 15 ans avec une communication interventriculaire congénitale. Le chirurgien à gauche de la patiente est le Pr Wang Yi-Shan et à droite le Dr Yeh Chun-Xiu. L’anesthésiste-acupuncteur est à la tête de la patiente et commande l’électro-stimulateur relié aux aiguilles placées aux deux 6MC. L’appareil de circulation extracorporelle (Shanghai type II Heart- Lung Machine) est à droite, bien en vue. La première publication chinoise sur une opération à cœur ouvert sous anesthésie par acupuncture date de 1974 [1]. Les premières publications en anglais de l’équipe de Shanghai datent de 1975 et 1976 [2,3]. Dès 1974, un médecin américain rapporte un cas observé en Chine dans l’American Journal of Cardiology [4]. Il s’ensuit une discussion sur la crédibilité et la réalité de l’anesthésie par acupuncture dans ce cadre [5,6,7].

Ce timbre illustre l’importance politique à l’époque de l’anesthésie par acupuncture.

 

Dr Johan Nguyen

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Références

1.       [Acupuncture anesthesia in open heart surgery with extracorporeal circulation]. Chinese Medical Journal. 1974;(8):453-9.

2.       Third People's Hospital, Shanghai Second Medical College. Acupuncture anesthesia for open heart operation under extracorporal circulation. Chinese Medical Journal.1976 ;2(1):51-8.

3.       Third People's Hospital, Shanghai. Intracardiac operations with extracorporeal circulation under acupuncture anaesthesia. Scientia Sinica.1975;18(2):271-80.

4.       Katz AMAcupuncture anesthesia for open heart surgery. A case report. American Journal of Cardiology.  1974;34(2):250-3.

5.       Effler DB. Editorial: Acupuncture anesthesia for open-heart surgery. A bona fide anesthetic agent or another form of suggestion ?  J Thorac Cardiovasc Surg. 1974;67(2):328-30.

6.       Berman R. Acupuncture for open heart surgery (2) (letter). American Journal of Cardiology.1975;36(3):411.

7.     Cheng TO. Letter: Acupuncture anesthesia for open heart surgery. American Journal of Cardiology. 1975;36(3):411.

 

© Acupuncture & Moxibustion 6(4) octobre-décembre 2007