Acupuncture & Moxibustion 4-3

 

Lampe dite du Palais Changxin 

 

 

Ce superbe objet a été exhumé lors de l’ouverture de l’une des deux tombes Han, à Mancheng, dans la Montagne Lingshan, qui se situe dans la banlieue ouest de la ville de Mancheng, Province du Hebei. En 1968, deux tombes furent découvertes, celle du Prince Lin Sheng (mort en 113 av. E.C.) et celle de son épouse Dou Wan. Tous deux  reposaient dans un habit de jade  (2690 plaquettes de jade cousues de fil d’or pour le Prince).

Cet objet, qui faisait partie des objets de la tombe de Dou Wan, fut pris pendant quelque temps pour une lampe munie d’une fenêtre à ouverture réglable. On s’est rendu compte depuis, qu’il s’agissait en réalité d’un sublimateur1. La jeune servante tient le cylindre dans sa main gauche et la large manche droite de son vêtement sert astucieusement de cheminée.

Ces élégants cylindres en bronze doré sont donc, en fait des vases de sublimation2. Ce type de sublimateur est un vase arc-en-ciel (deng), vase de sublimation à tube unique utilisé pour préparer des élixirs alchimiques au mercure.

Très tôt, les Chinois ont su, par sublimation, extraire des urines mâles ou femelles des substances  à visée hormonale, qui bien qu’impures étaient efficaces et sans toxicité. La technique de la sublimation était donc déjà connue au 2° siècle avant l’Ère Commune. Dès 1025, des textes en attestent et  décrivent la technique de façon détaillée, mais celle-ci était connue depuis beaucoup plus longtemps. Dans son Bencao gangmu (1578), Li Shizhen cite des recettes pharmaceutiques dont les plus anciennes datent, en effet, de 1025. On trouve là des détails sur les méthodes de préparations hormonales androgènes et œstrogènes à partir de l’urine. Les préparations sont obtenues soit par évaporation à sec, soit par précipitation par le sulfate de calcium additionné d’un extrait végétal et sublimation ultérieure.

Puisqu’il a fallu attendre 1927 pour que l’Occident découvre que l’urine de la femme enceinte contenait de proportions non négligeables d’hormones sexuelles, il faut, là encore, reconnaître une antériorité certaine aux Chinois.

 Pierre Dinouart-Jatteau

 1. Sublimateur : appareil pour la lyophilisation (Robert) 2. Sublimer : Terme de chimie. Elever dans une cornue ou dans un espace libre, par le moyen de la chaleur, les parties volatiles d’une substance sèche et les recueillir. (Littré)

 

 

Couverture commentée 
Lampe dite du Palais Changxin. Pierre Dinouart

Chroniques éditoriales
« Entrée ou sortie de Chine ?» (suite..). Pierre Dinouart

Anthropologie, histoire, reportage
L'acupuncture en France aujourd'hui (III) Médicaments et acupuncture. Patrick Triadou, Dominique Desjeux et al.

Etudes traditionnelles / études cliniques
A la découverte du tiangui. Henning Strøm
Les troubles mnésiques. Jean-Louis Lafont
Reflux, manie dépression et processus de création. François Debergé
Les attaques de panique. Robert Du Bois
Herpès. Jean-Pierre Giraud

Recherches
Désordres posturaux et acupuncture. Georges Willem

Lettres à la rédaction/Communications courtes
Comment expliquer l’effet de tiaokou ES38 sur l’épaule douloureuse ? Henning Strøm
Tiaokou dans l'épaule douloureuse : shang bing xia qu ("traiter le bas pour soigner le haut"). Olivier Goret
L'acupuncture n'est pas la neurophysiologie : le point auriculaire est une projection ! Johan Nguyen 
Acupuncture, neurophysiologie, projection et représentation d’un point. Michel Marignan

Evaluation de l’acupuncture et du tiajiquan
L’acupuncture associée au diclofénac a une efficacité spécifique dans le traitement de la gonarthrose. Olivier Goret
L’acupuncture améliore le spermogramme en cas d’oligo-asthéno-spermie. Nguyen Trong Khanh, Johan Nguyen
La pratique du taijiquan améliore la qualité de vie et les capacités physiques des patients souffrant d’insuffisance cardiaque. Florence Phan-Choffrut

Acupuncture expérimentale
Acupuncture expérimentale et grossesse. Jean-Marc Stéphan

Livres reçus
Livre de la voie et de la vertu. Pierre Dinouart
Leçons sur Tchouang-Tseu . Pierre Dinouart 
Nomenclature standard de la MTC. Pierre Dinouart
Manuel de posturologie. Jean-Marc Stéphan
Revue française d’Acupuncture n° 121. Florence Phan-Choffrut