L’acupression du 36E (zusanli) peut être une alternative du traitement du diabète non insulino-dépendant en Indonésie

En Indonésie, moins de la moitié des personnes diabétiques sont conscientes de leur maladie et moins de 1% de celles qui reçoivent un traitement médical sont stabilisées. Le point d’acupuncture 36E (zusanli) est un point général souvent utilisé par puncture. Dans cette publication, des auteurs indonésiens ont étudié l’effet de son acupression avec pour objectif de proposer un traitement efficace et confortable aux patients atteints de diabète, sans avoir recours aux médicaments.


 

Voir en ligne : Fitrullah, Rousdy A. Effectiveness of Acupressure at the Zusanli (ST-36) Acupoint as a Comfortable Treatment for Diabetes Mellitus : A Pilot Study in Indonesia. J Acupunct Meridian Stud. 2017 Apr ;10(2):96-103. doi : 10.1016/j.jams.2016.12.003. Epub 2016 Dec


Cette étude pilote a inclus trente participants répartis en deux groupes : quinze dans le groupe traité et quinze dans le groupe témoin. Les participants du groupe traité par acupression n’ont reçu aucun traitement médicamenteux avant l’inclusion. Un praticien ayant pratiqué depuis dix-sept ans a réalisé l’acupression du zusanli sur une durée de onze semaines (30 minutes par séance) à une fréquence modulée par l’état de chaque participant (1 à 3 séances par semaine). Le groupe témoin a continué de recevoir le traitement médicamenteux pendant la durée de l’étude, sans aucun traitement par acupression. La glycémie des participants des deux groupes a été contrôlée toutes les semaines. Les résultats entre les deux groupes montrent des différences statistiquement significatives, objectivant une baisse de la glycémie (tableau). L’acupression du point 36E (zusanli) est efficace pour réduire la glycémie et selon les auteurs, elle stimulerait la libération de neurotransmetteurs qui activent l’axe hypothalamus-hypophyso-surrénalien afin de réguler la fonction des glandes endocrines.