Bouffées de chaleur en période de ménopause

Bouffées de chaleur en période de ménopause

Bouffées de chaleur en période de ménopause : l’efficacité de l’acupuncture dans la vie réelle est supérieure à celle observée dans les essais cliniques

 

 Aiguilles d’acupuncture placebo : de gauche à droite : Park, Takakura et Streitberger.

La détermination du placebo est importante dans tous les types d’essais cliniques comparatifs randomisés (ECR), afin que participants et investigateurs restent « aveugles » à leur groupe d’affectation. Un placebo est par définition un traitement qui est physiologiquement inerte et imite le verum afin de réduire le risque potentiel de biais.

La critique des contrôles simulés d'acupuncture a déjà été soulevée dans le passé parce que l'acupuncture simulée ne serait pas neutre. Elle ne peut pas être physiologiquement inerte, que la peau soit pénétrée ou pas. Tous les types de technique d'acupuncture simulée stimulant la peau provoquent ainsi l’activation d’un nerf afférent qui pourrait induire de nombreuses réactions, y compris une réponse limbique au niveau du cerveau.

Dans cette méta-analyse préliminaire en réseau d'études (Corée, Royaume-Uni, Norvège), les chercheurs ont comparé les effets respectifs de l’acupuncture verum sur les bouffées de chaleur de la ménopause dans des ECR utilisant les deux types de traitements factices principalement utilisés depuis des décennies : aiguilles insérées de façon superficielle sans recherche de deqi ou dispositifs d'acupuncture factices qui ne pénètrent pas la peau.

Les bases de données incluant Medline, Embase, Cochrane Library et AMED ont été consultées jusqu'en mars 2017. Huit ECR sont retenus pour la méta-analyse préliminaire. Les critères d’évaluation sont les scores de gravité des bouffées de chaleur. Les ECR portent sur des femmes en bonne santé, en périménopause ou en postménopause souffrant de bouffées de chaleur. Le comparateur sélectionné comme comparateur commun pour le réseau méta-analyse est un contrôle par rapport aux femmes inscrites sur la liste d’attente. Seule l'acupuncture manuelle est retenue, les études utilisant l'électroacupuncture sont exclues de la méta-analyse.

Les auteurs objectivent que les ECR d’acupuncture réalisés dans la vie réelle versus groupe témoin avec puncture superficielle sans deqi présentent une efficacité plus importante que ceux réalisés avec des dispositifs placebo simulés dans le groupe témoin (SMD : −7,27 : IC à 95%= -9,11 à -5,43).

 

L'effet de l'acupuncture placebo est beaucoup plus important que l'effet d'autres types d'intervention placebo. L'acupuncture simulée entraîne un effet au-delà de celui d'un placebo. Ainsi, l'efficacité de l'acupuncture est souvent sous-estimée en raison d’une  différence peu significative entre l'acupuncture et les traitements placebo, ce qui pourrait conduire à la conclusion erronée de « non effet » de l’acupuncture, d’où perte d’informations sur le bénéfice réel de l'acupuncture.

 Kim TH, Lee MS, Alraek T, Birch S. Acupuncture in sham device controlled trials may not be as effective as acupuncture in the real world: a preliminary network meta-analysis of studies of acupuncture for hot flashes in menopausal women. Acupunct Med. 2020 Feb;38(1):37-44.