La thérapie par « acupuncture-mouvement » est efficace dans la lombalgie aiguë

Les étirements et les entorses des muscles de la région lombaire sont une cause fréquente de lombalgie. L’entorse lombaire (lumbago) se produit en cas de tension excessive appliquée à un muscle ou à un ligament de la région lombaire, pouvant causer une lésion des muscles, du fascia, des ligaments ou des facettes articulaires intervertébrales. Elle peut survenir suite à un soulèvement ou un transport d’un poids trop lourd, une mauvaise posture, un faux mouvement ou une préparation insuffisante avant l’exercice. Une équipe chinoise (Universités de Ninxia et de Fujian) a réalisé un essai contrôlé randomisé pour évaluer l’effet de la thérapie « acupuncture-mouvement » par rapport à l’acupuncture conventionnelle dans le traitement du lumbago.


 

Voir en ligne : Lin R, Zhu N, Liu J, Li X, Wang Y, Zhang J, Xi C. Acupuncture-movement therapy for acute lumbar sprain : a randomized controlled clinical trial. J Tradit Chin Med. 2016 Feb ;36(1):19-25.

 Une équipe chinoise (Universités de Ninxia et de Fujian) a réalisé un essai contrôlé randomisé pour évaluer l’effet de la thérapie « acupuncture-mouvement » par rapport à l’acupuncture conventionnelle dans le traitement du lumbago. Soixante patients (39 hommes, 21 femmes) âgés de 22 à 58 ans ont été inclus. Les critères d’inclusion ont été : âge compris entre 20 à 60 ans, lumbago datant de ≤ 3 jours, douleur modérée à sévère (scores EVA ≥ 4), absence de chirurgie rachidienne, absence de traitement par acupuncture pour lombalgie aiguë au cours du mois précédent, et aucun traitement depuis le début du lumbago. Ils ont été répartis de façon aléatoire dans quatre groupes : acupuncture-mouvement (AM), acupuncture simulée-mouvement (ASM), acupuncture classique (AC), et neurostimulation électrique transcutanée (TENS).

Les patients du groupe AM sont traités par acupuncture au point yintang (EX-HN 3) et par exercice physique de la région lombaire pendant la séance d’acupuncture. Les patients du groupe ASM sont traités par acupuncture simulée au point yintang et exercice physique. Dans le groupe TENS, on applique la stimulation électrique transcutanée par des électrodes de 10x5 cm sur la zone douloureuse lombaire avec une fréquence moyenne (non donnée mais estimée à 50 Hz, 30mA d’intensité, 50µs de durée d’impulsion). La durée du traitement est de 20 mn. Tous les patients reçoivent le traitement en même temps. Ils ont été évalués avant et après traitement. Le critère d’évaluation principal est l’intensité de la douleur, évaluée par l’échelle visuelle analogique (EVA). Le critère secondaire est la limitation du mouvement causée par le lumbago, évaluée par le questionnaire de Roland Morris (QRM) : 0-24 points, avec 24 indiquant la limitation la plus sévère.

Les patients réalisent des auto-évaluations (EVA et QRM) immédiatement après et 24 h après le traitement, Le programme d’exercices lombaires (flexion, étirement et rotation) est prescrit en fonction de l’état de chaque patient. Après insertion de l’aiguille au point yintang (EX-HN 3), le thérapeute demande au patient de se lever, en se tenant derrière lui pour soutenir avec les deux mains le bas de son dos. Il demande au patient de faire des exercices d’amplitude croissante à une vitesse croissante dans les limites de son endurance. Lorsque le patient commence à sentir ses muscles lombaires se détendre suffisamment, il est encouragé à effectuer des mouvements de flexion, d’étirements et de rotation. Les exercices sont pratiqués pendant 20 minutes, jusqu’à la fin de la séance d’acupuncture. Après traitement, les patients traités par AM ont rapporté des scores EVA et QRM significativement inférieurs à ceux relevés avant traitement. Immédiatement après et 24 h après le traitement, le score RMQ du groupe AM était inférieur à celui des autres groupes.

Ces résultats indiquent que l’acupuncture-mouvement peut soulager immédiatement la douleur lombaire et a un bon effet analgésique à long terme.