Medline Méridiens

Dans les fécondations in vitro, l’acupuncture augmente le pourcentage de grossesse clinique

Des résultats controversés ont été rapportés concernant l’effet de l’acupuncture sur les résultats de la fécondation in vitro (FIV). Cette nouvelle méta-analyse et revue systématique des essais comparatifs randomisés (ECR) fait le point en fonction des différentes techniques d’acupuncture (acupuncture traditionnelle manuelle, électroacupuncture, laser, auriculothérapie...). Les groupes témoins étaient composés de groupes sans acupuncture, acupuncture simulée ou acupuncture placebo. Une analyse des bases de données scientifiques (PubMed, Embase et Web of Science) a été réalisée. Les principaux résultats étaient le pourcentage de grossesse biologique (PGB), le pourcentage de grossesse clinique (PGC), le pourcentage de naissances viables (PNV) et le pourcentage de grossesse en cours (PGR). Trente essais (un total de 6344 participants) ont été inclus dans cette revue. Concernant le PGC, on objectivait une différence statistiquement significative entre acupuncture et les groupes témoins (rapport de cotes - Odds Ratio OR : 1,26 ; IC à 95% 1,06 à 1,50, p=0,01), mais il y avait une hétérogénéité significative entre les études (p=0,0002). Par ailleurs, les résultats montrent de manière statistiquement significative que le PGC est supérieur dans les groupes asiatiques des études (OR : 1,51 ; IC à 95% 1,04 à 2,20, p=0,03) versus groupes non asiatiques. Sur la base des analyses des sous-groupes, les auteurs ont constaté d’autre part que dans les groupes asiatiques, les résultats de la FIV étaient significativement plus élevés que ceux des groupes témoins (PGC : OR 1,81 ; IC à 95% 1,20 à 2,72, p=0,005 ; PGB : OR 1,84 ; IC à 95% 1,12 à 3,02, p=0,02 ; PNV : OR 2,36 ; IC à 95% 1,44 à 3,88, p=0,0007 ; PGR : OR 1,94, IC à 95% 1,03 à 3,64, p=0,04), lorsqu’on utilisait l’électroacupuncture.

De plus, par rapport aux autres moments de réalisation des séances d’acupuncture, les résultats de FIV étaient significativement supérieurs lorsque l’acupuncture avait été réalisée au cours de l’hyperstimulation ovarienne contrôlée (PGC : OR 1,71 ; IC à 95% 1,27 à 2,29, p=0,0004 ; PNV : OR 2,41 ; IC à 95% 1,54 à 3,78, p=0,0001 ; PGB : OR 1,50 ; IC à 95% 1,02 à 2,20, p=0,04 ; PGR : OR 1,88 ; IC à 95% 1,06 à 3,34, p=0,03) versus groupes témoins. Toutefois, lorsque l’acupuncture a été menée au moment du transfert d’embryon, le PGB et le PGR des groupes acupuncture étaient de manière statistiquement significative inférieurs à ceux des groupes témoins dans les groupes asiatiques (PGB : OR 0,67 ; IC à 95% 0,48 à 0,92, p=0,01 ; PGR : OR 0,68 ; IC à 95% 0,49 à 0,96, p=0,03). En conclusion, l’acupuncture améliore le pourcentage de grossesse clinique (PGC) chez les femmes bénéficiant d’une FIV. L’électroacupuncture est plus efficace que l’acupuncture traditionnelle et les autres techniques associées dans les ECR asiatiques. Les effets positifs optimaux pourraient être attendus en utilisant l’acupuncture dans la FIV pendant l’hyperstimulation ovarienne contrôlée, en particulier dans l’aire asiatique. Toutefois les auteurs notent la limitation de leur revue par le fait que la plupart des ECR inclus n’ont pas mentionné le nombre d’embryons transférés.


Dans les fécondations in vitro, l'acupuncture augmente le pourcentage de grossesse clinique

 

Voir en ligne : Qian Y, Xia XR, Ochin H, Huang C, Gao C, Gao L, Cui YG, Liu JY, Meng Y. Therapeutic effect of acupuncture on the outcomes of in vitro fertilization : a systematic review and meta-analysis. Arch Gynecol Obstet. 2016 Dec 19.

 

Méridiens Medline du 11 septembre 2016 au 25 décembre 2016 (Essais contrôlés randomisés, méta-analyses, revues systématiques et recommandations)

 

1 : Tsaousi GG, Logan SW, Bilotta F. Postoperative Pain Control Following Craniotomy : A Systematic Review of Recent Clinical Literature. Pain Pract. 2016 Dec 20. doi : 10.1111/papr.12548.

2 : Qian Y, Xia XR, Ochin H, Huang C, Gao C, Gao L, Cui YG, Liu JY, Meng Y. Therapeutic effect of acupuncture on the outcomes of in vitro fertilization : a systematic review and meta-analysis. Arch Gynecol Obstet. 2016 Dec 19.

3 : Ma Y, Dong M, Zhou K, Mita C, Liu J, Wayne PM. Publication Trends in Acupuncture Research : A 20-Year Bibliometric Analysis Based on PubMed. PLoS One. 2016 Dec 14 ;11(12) :e0168123.

4 : Yuwen Y, Han XJ, Weng WL, Zhao XY, Liu YQ, Li WQ, Liu DS, Wang YP, Lu AP. Appraisal of the quality and contents of clinical practice guidelines for hypertension management in Chinese medicine : A systematic review. Chin J Integr Med. 2016 Dec 9.

5 : Hill DA, Crider M, Hill SR. Hormone Therapy and Other Treatments for Symptoms of Menopause. Am Fam Physician. 2016 Dec 1 ;94(11) :884-889. PubMed PMID : 27929271.

6 : Armour M, Smith CA. Treating primary dysmenorrhoea with acupuncture : a narrative review of the relationship between acupuncture ’dose’ and menstrual pain outcomes. Acupunct Med. 2016 Dec ;34(6):416-424. doi : 10.1136/acupmed-2016-011110. PubMed PMID : 27913451.

7 : Hall A, Richmond H, Copsey B, Hansen Z, Williamson E, Jones G, Fordham B, Cooper Z, Lamb S. Physiotherapist-delivered cognitive-behavioural interventions are effective for low back pain, but can they be replicated in clinical practice ? A systematic review. Disabil Rehabil. 2016 Nov 21:1-9. PubMed PMID : 27871193.

8 : Majithia N, Loprinzi CL, Smith TJ. New Practical Approaches to Chemotherapy-Induced Neuropathic Pain : Prevention, Assessment, and Treatment. Oncology (Williston Park). 2016 Nov 15 ;30(11). pii : 219814. Review. PubMed PMID : 27854104.

9 : Trinh K, Graham N, Irnich D, Cameron ID, Forget M. WITHDRAWN : Acupuncture for neck disorders. Cochrane Database Syst Rev. 2016 Nov 17 ;11 :CD004870. Review. PubMed PMID : 27852100.

10 : Lu WW, Zhang JM, Lv ZT, Chen AM. Update on the Clinical Effect of Acupuncture Therapy in Patients with Gouty Arthritis : Systematic Review and Meta-Analysis. Evid Based Complement Alternat Med. 2016 ;2016:9451670. Review. PubMed PMID : 27847529 ; PubMed Central PMCID : PMC5099464.

11 : Jung M, Rein N, Fuchs B. Physical Therapy for Chemotherapy-induced Peripheral Neuropathy in Pediatric Oncology. Klin Padiatr. 2016 Nov ;228(6-07):313-318. German. PubMed PMID : 27846661.

12 : Nelms JA, Castel L. A Systematic Review and Meta-Analysis of Randomized and Nonrandomized Trials of Clinical Emotional Freedom Techniques (EFT) for the Treatment of Depression. Explore (NY). 2016 Nov - Dec ;12(6):416-426. doi : 10.1016/j.explore.2016.08.001. PubMed PMID : 27843054.

13 : Shi X, Wang X, Liu Y, Li X, Wei D, Zhao X, Gu J, Yang K. A survey of evidence users about the information need of acupuncture clinical evidence. BMC Complement Altern Med. 2016 Nov 10 ;16(1):455. PubMed PMID : 27829426 ; PubMed Central PMCID : PMC5103408.

14 : Shim JW, Jung JY, Kim SS. Effects of Electroacupuncture for Knee Osteoarthritis : A Systematic Review and Meta-Analysis. Evid Based Complement Alternat Med. 2016 ;2016:3485875. Review. PubMed PMID : 27818699 ; PubMed Central PMCID : PMC5081971.

15 : Lee SH, van den Noort M, Bosch P, Lim S. Sex differences in acupuncture effectiveness in animal models of Parkinson’s disease : a systematic review. BMC Complement Altern Med. 2016 Nov 3 ;16(1):430. PubMed PMID : 27809909 ; PubMed Central PMCID : PMC5094083.

16 : Hong C, Efferth T. Systematic Review on Post-Traumatic Stress Disorder Among Survivors of the Wenchuan Earthquake. Trauma Violence Abuse. 2016 Dec ;17(5):542-561. PubMed PMID : 26028651.

17 : Ng JY, Liang L, Gagliardi AR. The quantity and quality of complementary and alternative medicine clinical practice guidelines on herbal medicines, acupuncture and spinal manipulation : systematic review and assessment using AGREE II. BMC Complement Altern Med. 2016 Oct 29 ;16(1):425. PubMed PMID : 27793133 ; PubMed Central PMCID : PMC5086054.

18 : Salehi A, Marzban M, Zadeh AR. Acupuncture for treating hot flashes in breast cancer patients : an updated meta-analysis. Support Care Cancer. 2016 Dec ;24(12):4895-4899. PubMed PMID : 27497608.

19 : Chen H, Ning Z, Lam WL, Lam WY, Zhao YK, Yeung JW, Ng BF, Ziea ET, Lao L. Types of Control in Acupuncture Clinical Trials Might Affect the Conclusion of the Trials : A Review of Acupuncture on Pain Management. J Acupunct Meridian Stud. 2016 Oct ;9(5):227-233. doi : 10.1016/j.jams.2016.08.001. Review. PubMed PMID : 27776760.

20 : MacPherson H, Vertosick EA, Foster NE, Lewith G, Linde K, Sherman KJ, Witt CM, Vickers AJ ; Acupuncture Trialistsʼ Collaboration.. The persistence of the effects of acupuncture after a course of treatment : A meta-analysis of patients with chronic pain. Pain. 2016 Oct 17.

Les apnées obstructives du sommeil sont améliorées par acupuncture et électroacupuncture

L’apnée du sommeil ou syndrome d’apnées–hypopnées obstructives du sommeil (SAHOS), encore dénommé syndrome des apnées obstructives du sommeil (SAOS) est suspectée chez une personne présentant un ronflement important, irrégulier, une somnolence diurne excessive et une fatigue chronique associées parfois à une irritabilité ou un syndrome dépressif. Il s’agit d’un trouble de la ventilation nocturne caractérisé par la survenue anormalement fréquente de pauses respiratoires. Ce syndrome est dû à des épisodes répétés d’obstruction des conduits respiratoires de l’arrière gorge. Il est fréquent et favorisé essentiellement par le surpoids. Il peut s’observer à n’importe quel âge. Avant 60 ans, ils touchent essentiellement les hommes, au delà les femmes sont aussi atteintes. Parmi les hypertendus 22 à 47 % seraient porteurs d’un SAHOS. Une apnée est caractérisée par un arrêt du flux aérien d’une durée supérieure ou égale à dix secondes, la reprise respiratoire coïncidant habituellement avec un éveil très bref ou l’allègement du sommeil. Une forme incomplète, l’hypopnée, se traduit par une diminution du flux respiratoire d’au moins 50 %, associée à une désaturation de l’hémoglobine en oxygène égale ou supérieure à 4%. Sur le plan polysomnographique, un indice d’apnée supérieur à cinq (nombre d’apnées par heure de sommeil) ou un indice d’apnée-hypopnée supérieur à dix (nombre total d’apnées ou d’hypopnées par heure de sommeil) définit le SAHOS. La sévérité du syndrome sera réellement appréciée que par la connaissance simultanée de la désaturation du sang artériel en oxygène et du tableau clinique complet associant état neuro-psychique (hypersomnolence, état dépressif, irritabilité, etc.), hypertension artérielle, coronaropathie. Le diagnostiquer précocement, en raison du danger que court le malade sur le plan cardio-respiratoire, évite aussi les répercussions neuropsychiatriques, sociales et professionnelles. Le traitement classique dépend à la fois de la sévérité du syndrome et de ses causes, quand elles sont identifiables. Les mesures hygiénodiététiques doivent être toujours à l’esprit. Il faut éviter les fatigues excessives, l’alcool et surtout les benzodiazépines. Une réduction de poids est recommandée aux patients obèses, qui en général permet de diminuer le nombre des apnées sans toutefois les faire disparaître totalement. De même, il est conseillé de dormir sur le côté, surtout dans les apnées position dépendantes. Cela peut parfois suffire à améliorer le sommeil des malades. On fait appel à la chirurgie essentiellement quand il y a une modification anatomique de la sphère ORL. La respiration nocturne spontanée en pression positive continue à 5 à 15 cm d’H2O, appliquée par masque nasal constitue actuellement le traitement de choix des SAHOS et permet la disparition complète des apnées et des ronflements. Ce traitement très efficace est aujourd’hui largement utilisé. Il restaure une ventilation normale au cours du sommeil et, par ce biais, supprime les micros éveils nocturnes ainsi que la somnolence diurne excessive. L’acceptation au long cours par le malade de ce dispositif qui nécessite la nuit le port d’un masque nasal relié à un appareil de pression positive continue est d’environ 70 % après 3 ans. Ce traitement est palliatif car l’arrêt de la pression positive entraîne la réapparition des apnées. De ce fait, cette étude vise à déterminer l’efficacité clinique de la thérapie de l’acupuncture dans le traitement du syndrome des apnées obstructives du sommeil. Une recherche systématique de la littérature a été menée dans cinq bases de données, y compris PubMed, EMBASE, CENTRAL, Wanfang et CNKI pour identifier les essais comparatifs randomisés (ECR) sur l’effet de la thérapie de l’acupuncture dans l’apnée obstructive du sommeil. Six ECR portant sur 362 sujets ont été inclus dans cette étude. Par rapport aux groupes témoins, l’acupuncture manuelle (MA) a été plus efficace dans l’amélioration de l’indice d’apnée/hypopnée (IAH), l’indice d’apnée, l’indice d’hypopnée, et la saturation moyenne en O2 (SaO2). L’électroacupuncture (EA) permettait une meilleure amélioration de l’IAH et de l’indice d’apnée en comparaison avec le traitement témoin, mais aucune différence statistiquement significative dans l’indice d’hypopnée et de la SaO2 n’a été trouvée. Une comparaison ente la MA et la respiration par masque à pression nasale positive continue a objectivé que la MA améliore davantage l’IAH ; pas de différence statistiquement significative dans l’amélioration de la SaO2 moyenne. Aucun événement indésirable en rapport à l’acupuncture n’a été documenté. En conclusion, par rapport aux groupes témoins, l’acupuncture manuelle autant que l’EA sont plus efficaces dans l’amélioration de l’IAH et la SaO2 moyenne. En outre, l’acupuncture manuelle pourrait encore améliorer l’indice d’apnée et de l’indice d’hypopnée par rapport au groupe témoin.


 

Voir en ligne : Lv ZT, Jiang WX, Huang JM, Zhang JM, Chen AM. The Clinical Effect of Acupuncture in the Treatment of Obstructive Sleep Apnea : A Systematic Review and Meta-Analysis of Randomized Controlled Trials. Evid Based Complement Alternat Med. 2016 ;2016:8792167. do

 

Méridiens Medline du 28 février 2016 au 11 septembre 2016 (Essais contrôlés randomisés, méta-analyses, revues systématiques et recommandations)

 

1 : Villarreal Santiago M, Tumilty S, Mącznik A, Mani R. Does Acupuncture Alter Pain-related Functional Connectivity of the Central Nervous System ? A Systematic Review. J Acupunct Meridian Stud. 2016 Aug ;9(4):167-77.

2 : Lee SH, Lim SM. Acupuncture for Poststroke Shoulder Pain : A Systematic Review and Meta-Analysis. Evid Based Complement Alternat Med. 2016 ;2016:3549878.

3 : Huang KY, Liang S, Yu ML, Fu SP, Chen X, Lu SF. A systematic review and meta-analysis of acupuncture for improving learning and memory ability in animals. BMC Complement Altern Med. 2016 Aug 19 ;16(1):297.

4 : Carlos L Lopes-Júnior, Cruz LA, Leopoldo VC, Campos FR, Almeida AM, Silveira RC. Effectiveness of Traditional Chinese Acupuncture versus Sham Acupuncture : a Systematic Review. Rev Lat Am Enfermagem. 2016 Aug 15 ;24

5 : Thiagarajah AG. How effective is acupuncture for reducing pain due to plantar fasciitis ? Singapore Med J. 2016 Aug 16.

6 : Gadau M, Zhang SP, Yeung WF, Bian ZX, Lu AP. TCM Pattern Questionnaire for Lateral Elbow Pain : Development of an Instrument via a Delphi Process. Evid Based Complement Alternat Med. 2016 ;2016:7034759.

8 : Yuan QL, Wang P, Liu L, Sun F, Cai YS, Wu WT, Ye ML, Ma JT, Xu BB, Zhang YG. Acupuncture for musculoskeletal pain : A meta-analysis and meta-regression of sham-controlled randomized clinical trials. Sci Rep. 2016 Jul 29 ;6:30675.

9 : Cheong KB, Zhang J, Huang Y. Effectiveness of acupuncture in postoperative ileus : a systematic review and Meta-analysis. J Tradit Chin Med. 2016 Jun ;36(3):271-82.

10 : Chen YP, Liu T, Peng YY, Wang YP, Chen H, Fan YF, Zhang L. Acupuncture for hot flashes in women with breast cancer : A systematic review. J Cancer Res Ther. 2016 Apr-Jun ;12(2):535-42.

11 : Lee SH, Lim SM. Acupuncture for insomnia after stroke : a systematic review and meta-analysis. BMC Complement Altern Med. 2016 Jul 19 ;16:228.

12 : Sun YJ, Yuan JM, Yang ZM. Effectiveness and safety of moxibustion for primary insomnia : a systematic review and meta-analysis. BMC Complement Altern Med. 2016 Jul 13 ;16:217.

13 : Kim SY, Min S, Lee H, Cheon S, Zhang X, Park JY, Song TJ, Park HJ. Changes of Local Blood Flow in Response to Acupuncture Stimulation : A Systematic Review. Evid Based Complement Alternat Med. 2016 ;2016:9874207.

14 : Wang Y, Xie X, Zhu X, Chu M, Lu Y, Tian T, Zhuang X, Jiang L. Fire-Needle Moxibustion for the Treatment of Knee Osteoarthritis : A Meta-Analysis. Evid Based Complement Alternat Med. 2016 ;2016:1392627.

16 : Goyatá SL, Avelino CC, Santos SV, Souza Junior DI, Gurgel MD, Terra Fde S. Effects from acupuncture in treating anxiety : integrative review. Rev Bras Enferm. 2016 Jun ;69(3):602-9.

17 : Yao Q, Li S, Liu X, Qin Z, Liu Z. The Effectiveness and Safety of Acupuncture for Patients with Chronic Urticaria : A Systematic Review. Biomed Res Int. 2016 ;2016:5191729.

18 : Fuentealba Cargill F, Biagini Alarcón L. Acupuncture for postoperative pain, a literature review. Rev Med Chil. 2016 Mar ;144(3):325-32.

19 : Tang B, Zhang J, Yang Z, Lu Y, Xu Q, Chen X, Lin J. Moxibustion for Diarrhea-Predominant Irritable Bowel Syndrome : A Systematic Review and Meta-Analysis of Randomized Controlled Trials. Evid Based Complement Alternat Med. 2016 ;2016:5105108.

20 : Qiu K, Jing M, Sun R, Yang J, Liu X, He Z, Yin S, Lan Y, Cheng S, Gao F, Liang F, Zeng F. The Status of the Quality Control in Acupuncture-Neuroimaging Studies. Evid Based Complement Alternat Med. 2016 ;2016:3685785.

21 : Nian J, Sun X, Guo J, Yan C, Wang X, Yang G, Yang L, Yu M, Zhang G. Efficacy and safety of acupuncture for chemotherapy-induced leucopoenia : protocol for a systematic review. BMJ Open. 2016 May 26 ;6(5) :e010787.

23 : Sawada NO, Nicolussi AC, de Paula JM, Garcia-Caro MP, Marti-Garcia C, Cruz-Quintana F. Quality of life of Brazilian and Spanish cancer patients undergoing chemotherapy : an integrative literature review. Rev Lat Am Enfermagem. 2016 ;24 :e2688.

24 : Wang J, Zhai Y, Wu J, Zhao S, Zhou J, Liu Z. Acupuncture for Chronic Urinary Retention due to Spinal Cord Injury : A Systematic Review. Evid Based Complement Alternat Med. 2016 ;2016:9245186.

25 : Zhang Q, Yue J, Zeng X, Sun Z, Golianu B. Acupuncture for chronic neck pain : a protocol for an updated systematic review. Syst Rev. 2016 May 4 ;5:76.

26 : Foster NE, Bishop A, Bartlam B, Ogollah R, Barlas P, Holden M, Ismail K, Jowett S, Kettle C, Kigozi J, Lewis M, Lloyd A, Waterfield J, Young J. Evaluating Acupuncture and Standard carE for pregnant women with Back pain (EASE Back) : a feasibility study and pilot randomised trial. Health Technol Assess. 2016 Apr ;20(33):1-236.

27 : Lv ZT, Jiang WX, Huang JM, Zhang JM, Chen AM. The Clinical Effect of Acupuncture in the Treatment of Obstructive Sleep Apnea : A Systematic Review and Meta-Analysis of Randomized Controlled Trials. Evid Based Complement Alternat Med. 2016 ;2016:8792167.

30 : Li A, Wei ZJ, Liu Y, Li B, Guo X, Feng SQ. Moxibustion Treatment for Knee Osteoarthritis : A Systematic Review and Meta-Analysis. Medicine (Baltimore). 2016 Apr ;95(14) :e3244.

31 : Goldstein KM, McDuffie JR, Shepherd-Banigan M, Befus D, Coeytaux RR, Van Noord MG, Goode AP, Masilamani V, Adam S, Nagi A, Williams JW Jr. Nonpharmacologic, nonherbal management of menopause-associated vasomotor symptoms : an umbrella systematic review (protocol). Syst Rev. 2016 Apr 7 ;5:56.

32 : Conboy L, Gerke T, Hsu KY, St John M, Goldstein M, Schnyer R. The Effectiveness of Individualized Acupuncture Protocols in the Treatment of Gulf War Illness : A Pragmatic Randomized Clinical Trial. PLoS One. 2016 Mar 31 ;11(3) :e0149161.

33 : Appukuttan DP. Strategies to manage patients with dental anxiety and dental phobia : literature review. Clin Cosmet Investig Dent. 2016 Mar 10 ;8:35-50.

34 : de Alvarenga GM, Remigio Gamba H, Elisa Hellman L, Ganzert Ferrari V, Michel de Macedo R. Physiotherapy Intervention During Level I of Pulmonary Rehabilitation on Chronic Obstructive Pulmonary Disease : A Systematic Review. Open Respir Med J. 2016 Feb 29 ;10:12-9.

35 : Iimura K, Watanabe N, Masunaga K, Miyazaki S, Hotta H, Kim H, Hisajima T, Takahashi H, Kasuya Y. Effects of a Gentle, Self-Administered Stimulation of Perineal Skin for Nocturia in Elderly Women : A Randomized, Placebo-Controlled, Double-Blind Crossover Trial. PLoS One. 2016 Mar 22 ;11(3) :e0151726.

36 : Qin Z, Wu J, Zhou J, Liu Z. Systematic Review of Acupuncture for Chronic Prostatitis/Chronic Pelvic Pain Syndrome. Medicine (Baltimore). 2016 Mar ;95(11) :e3095.

37 : Grant S, Kandrack R, Motala A, Shanman R, Booth M, Miles J, Sorbero M, Hempel S. Acupuncture for substance use disorders : A systematic review and meta-analysis. Drug Alcohol Depend. 2016 Jun 1 ;163:1-15.

38 : Xu H, Liu B, Wu J, Du R, Liu X, Yu J, Liu Z. A Pilot Randomized Placebo Controlled Trial of Electroacupuncture for Women with Pure Stress Urinary Incontinence. PLoS One. 2016 Mar 9 ;11(3) :e0150821.

39 : Wu MS, Chen KH, Chen IF, Huang SK, Tzeng PC, Yeh ML, Lee FP, Lin JG, Chen C. The Efficacy of Acupuncture in Post-Operative Pain Management : A Systematic Review and Meta-Analysis. PLoS One. 2016 Mar 9 ;11(3) :e0150367.

40 : Lau CH, Wu X, Chung VC, Liu X, Hui EP, Cramer H, Lauche R, Wong SY, Lau AY, Sit RS, Ziea ET, Ng BF, Wu JC. Acupuncture and Related Therapies for Symptom Management in Palliative Cancer Care : Systematic Review and Meta-Analysis. Medicine (Baltimore). 2016 Mar ;95(9) :e2901.

41 : He M, Li X, Liu Y, Zhong J, Jiang L, Liu Y, Chen Q, Xie Y, Zhang Q. Electroacupuncture for Tinnitus : A Systematic Review. PLoS One. 2016 Mar 3 ;11(3) :e0150600.

42 : Verghese TS, Riordain RN, Champaneria R, Latthe PM. Complementary therapies for bladder pain syndrome : a systematic review. Int Urogynecol J. 2016 Aug ;27(8):1127-36.

43 : Rodríguez-Mansilla J, Espejo-Antúnez L, Bustamante-López AI. Effectiveness of acupuncture in spasticity of the post-stroke patient. Systematic review. Aten Primaria. 2016 Apr ;48(4):226-34.

Traitement de la gonarthrose chronique par moxibustion

Une équipe coréenne a réalisé une étude multicentrique contrôlée randomisée, sans insu (étude ouverte) et en groupes parallèles, pour évaluer l’innocuité et l’efficacité de la moxibustion sur la douleur et sur la fonction dans la gonarthrose chronique (GC). L’essai a inclus 212 patients atteints de GC âgés de 40 à 70 ans.


 

Voir en ligne : Kim TH et al. Moxibustion Treatment for Knee Osteoarthritis : A Multi-Centre, Non-Blinded, Randomised Controlled Trial on the Effectiveness and Safety of the Moxibustion Treatment versus Usual Care in Knee Osteoarthritis Patients. PLoS One. 2014 Jul 25 ;9(7

JPG - 113.7 ko
IRM de l’arthrose du genou

Le degré de gravité est déterminé selon la classification radiologique de sévérité de la gonarthrose de Kellgren-Lawrence. Les participants sont répartis de façon aléatoire en deux groupes de traitement. Le groupe « moxibustion » comporte 102 patients (dont 73 avec forme bénigne ; 29 avec formes modérée à sévère). Dans le groupe « soins standard habituels », il y a 110 patients (dont 77 avec forme bénigne ; 33 avec formes modérée à sévère). La durée du traitement est de 4 semaines. L’évaluation de l’efficacité, réalisée aux 5e et 13e semaines, utilise le questionnaire Korean Western Ontario et McMaster Universities (K-WOMAC), l’échelle d’auto-évaluation de la qualité de vie liée à la santé SF-36, l’échelle de Beck (BDI : Beck Depression Inventory), le test de performance physique et l’échelle numérique de notation de la douleur. Le critère principal est basé sur le Score global K-WOMAC à 5 semaines. La moxibustion est pratiquée 3 fois par semaine pendant 4 semaines, de façon unilatérale ou bilatérale si le patient souffre des deux genoux. Les points utilisés sont les 6 points d’acupuncture choisis selon la médecine traditionnelle coréenne (36E, 35E, 34E, 9Rt, Ex-LE04 et 10Rt) et les points Ashi (2 points au maximum). A chaque séance de traitement, un total de trois cônes de moxibustion est appliqué indirectement aux points d’acupuncture. Chaque cône de moxibustion brûlé est maintenu en place pendant environ 5 à 10 minutes, puis enlevé lorsque le patient ne peut plus tolérer la stimulation. Les moxas sont sans fumée, dans un dispositif en papier de forme cylindrique (diamètre de 1,9 cm et longueur de 2,1 cm. Il n’y a pas de contact direct entre la moxibustion et la peau.

Les résultats ont montré que le critère principal est amélioré pour le groupe à forme bénigne, mais pas pour le groupe de formes modérée à sévère. À 13 semaines, la moxibustion a considérablement amélioré le score global K-WOMAC. La moxibustion améliore les scores de SF-36, la composante physique (p = 0,0299), la douleur physique (p = 0,0003), l’Echelle d’Évaluation Globale de Fonctionnement physique (p = 0,0025) et de fonctionnement social (p = 0,0418) à 5 semaines, avec aucune différence dans la composante mentale à 5 et à 13 semaines. Le score de dépression BDI n’a montré aucune différence (p = 0,34) à 5 semaines. Au cours de 1158 traitements de moxibustion, 121 événements indésirables ont été notés : brûlures de premier degré (n = 6) et de second degré (n = 113), prurit et fatigue (n = 2).

La moxibustion peut améliorer la douleur, la fonction et la qualité de vie des patients atteints de GC, mais les effets indésirables sont fréquents. Les limitations de cette étude résident en l’absence d’insu (que ce soit en simple ou double aveugle) et de groupe contrôle.


Iconographie réalisée par Knorpelaufbrauch, sous licence CC BY-SA 3.0 disponible http://commons.wikimedia.org/wiki/File :Gonarthrose-Knorpelaufbrauch.jpg#mediaviewer/File :Gonarthrose-Knorpelaufbrauch.JPG